Sauternes 2011 Château Les Justices jecreemacave.com Agrandir l'image

AOP Sauternes 2011

Château Les Justices

Neuf

Voici une de nos découverte en Sauternes qui mérite le détour où plutôt le tire-bouchon !

Ce délicieux vin de Sauternes est doux et frais à la fois, c'est un régal pour les papilles !

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

32,00 €

  • Livraison offerte dès 300 € d'achats
  • Votre conseiller au 04 90 76 86 74
  • Paiement sécurisé

Détails

labelagriculture traditionnelle
couleurblanc
contenance75 cl
Vol13°

En savoir plus

Histoire : Le Château Les Justices est une propriété de 8,5 hectares située à Preignac en plein coeur du sauternais. Les vignes ont une moyenne d’âge de 40 ans. Les vendanges, au gré des caprices du Botrytis Cincerrea, se font par tries successives. L’encépagement est de 85% de sémillon, 10% de sauvignon et 5% de muscadelle. Le château Les Justices est la propriété de la famille Gonet Medeville, qui possède, entre autres du Château Gilette. Les vins élégants et fins sont vendangés et vinifiés par la même équipe que pour Château Gilette et les autres propriétés.

Terroir : Argilo-calcaire avec un sous-sol rocheux.

Particularités du Sauternes : les vignes à Sauternes bénéficient de l’influence de deux cours d’eau, la Garonne et le Ciron. Ces masses d’eau favorisent en septembre l’apparition de la pourriture noble, le Botrytis Cinerea sur les pellicules des sémillons. Sans ce champignon « magique » jamais les vins de Sauternes n’auraient la notoriété qu’ils ont encore aujourd’hui, car ce champignon a la particularité de dessécher le raisin et d’apporter des arômes « rôtis » de miel et de cire...

Culture de la vigne : Le travail dans les vignes est placé sous le signe de la lutte raisonnée qui exclut les produits chimiques pour des récoltes saines et respectueuses de l'environnement.

Vendanges : Manuelles

Vinification : La vinification débute à l'arrivée de la vendange au chai, par le pressurage. Cette opération est délicate. L'action de la pourriture noble sur le raisin a transformé les constituants de la pulpe, la rendant visqueuse. Une forte pression laisse passer des éléments solides. Une pression avec une lente montée en puissance est indispensable. La montée en pression dure ensuite deux heures pour finir avec une heure à la pression de deux bars. C'est à ce stade que le moût le plus sucré s'écoule.

Le moût est ensuite débourbé avant d'être mis en barrique pour y accomplir la fermentation alcoolique. Les levures utilisent le sucre pour se développer et excréter de l'alcool, un déchet pour elles. Lorsque la fermentation arrive à un titre alcoométrique suffisant, les levures s'auto-empoisonnent. La fermentation cesse en conservant des sucres résiduels. Pour des raisons de commodité de travail au chai et de maitrise de la quantité de sucres résiduels, le vinificateur peut provoquer la fin de la fermentation alcoolique. Pour cela, il dispose de groupe de réfrigération (anesthésie des levures), de systèmes de filtration stérile (les levures sont ôtées du vin) ou encore du SO² (les levures sont tuées).

Elevage : Les vins font l’objet d’un élevage minimum en fûts jusqu’au 15 juin de l’année suivant celle de la récolte.

Cépages : 88% Sémillon, 8% Sauvignon, 4% Muscadelle.

Dégustation : la robe est intense, aux reflets dorés. Le nez est divin, puissant et complexe, sur de belles senteurs de fruits blancs, de fleurs, de miel et de confiseries. La bouche est ample, ronde, et la finale est longue à souhait.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...