Champagne Bollinger Special Cuvee - jecreemacave Agrandir l'image

Bollinger Spécial Cuvée

Champagne Bollinger

Neuf

Le Spécial Cuvée : densité et subtilité. L’assemblage délicat de l’expression d’une vendange et d’une majorité de vins de réserve dont une partie conservée en magnums pendant 5 à 15 ans dans les caves de la Maison.

Plus de détails

25 Produits

43,00 €

  • Livraison offerte dès 300 € d'achats
  • Votre conseiller au 04 90 76 86 74
  • Paiement sécurisé

Détails

labelagriculture traditionnelle
couleurblanc
contenance75 cl

En savoir plus

Histoire : La famille Hennequin de Villermont est installée dans le vignoble champenois depuis 1650. Elle y produit un vin mousseux, exporté notamment vers l'Angleterre dès le 18ème siècle. Athanase Louis Emmanuel Hennequin, comte de Villermont, naît en 1763. Officier de marine, il participe à la guerre d'indépendance des États-Unis. Il s'associe en 1829 avec Jacques Joseph Bollinger et Paul Renaudin, issus tous deux de la maison Muller-Ruinart, aujourd'hui disparue. Pour respecter l'ancienne tradition aristocratique, le comte de Villermont ne souhaite pas commercialiser ce vin de Champagne sous son nom. C'est ainsi que naît la maison Bollinger-Renaudin. Paul Renaudin meurt sans descendance, son nom restera néanmoins sur les étiquettes jusqu'en 1960. Jacques Joseph Placide Bollinger est né en 1803 à Ellwangen dans le Duché de Wurtemberg. Devenu citoyen Français en 1846, il épouse Charlotte de Villermont, fille d'Athanase en 1837. De cette union naîtront quatre enfants, Marie, Henriette, Joseph et Georges. Marie épousera Jules Moret de Rocheprise et Henriette Charles Henri Vogel de Schreiber. C'est sous la conduite des deux frères que la maison Bollinger commence à jouir d'une belle notoriété. Ils étendent le domaine familial par l'acquisition de nouveaux vignobles, et obtiennent des brevets de fournisseurs de nombreuses cours européennes.

En 1918, Jacques Bollinger, fils de Georges, reprend la direction de la maison. Il épouse en 1923 Elizabeth Law de Lauriston-Boubers), dite "Lily". Il étend à son tour le vignoble et modernise les installations. Sa veuve Lily dirigera ensuite la maison Bollinger jusqu'en 1971, elle donnera à la marque son ampleur actuelle. Les neveux de Lily Bollinger, Claude d'Hautefeuille et Christian Bizot (fils d'Henry Bizot), lui succéderont tour à tour. L'ancien président Ghislain de Montgolfier est l'arrière-arrière-petit-fils du fondateur Jacques Joseph Bollinger et de son épouse Louise-Charlotte Hennequin de Villermont. Il faisait partie de la sixième génération. Depuis septembre 2007, Jérôme Philipon dirige cette Maison. C'est la première fois que Champagne Bollinger n'est pas dirigé par un membre de la famille, qui reste représentée et majoritaire dans le conseil d'administration.

Champagne Bollinger est le Champagne que James Bond boit dans la majorité des films. En 2015, à l'occasion de la sortie du 24ème opus de la série James Bond, la maison Bollinger produit en hommage une cuvée spéciale « Spectre ».

Terroir : Les vignes bénéficient en général d'un climat océanique dégradé et d'un climat continental dégradé. Le sol et le sous-sol du domaine Champagne Bollinger sont composés dans des proportions variables de craie du Campanien, de calcaires durs épais, de graviers de craie, d'argiles du Sparnacien et de craie à Bélemnites.

Viticulture : Agriculture raisonnée.

Vinification :  Pour vinifier ses raisins, le domaine Champagne Bollinger applique la méthode de vinification champenoise. Des cuves inox thermorégulées sont utilisées pour effectuer la vinification. Pour tout ou partie de ses cuvées, le domaine a recours à la vinification sous-bois en utilisant des fûts de chêne selon l'aptitude des moûts à tenir le bois. Le domaine pratique la fermentation malolactique pour les cuvées des vins blancs. Les bouteilles sont remuées d'un 1/8 à un 1/4 de tour grâce au remuage manuel sur pupitre en bois. Ensuite, après un vieillissement sur lattes obligatoire pour les champagnes (allant de un an à trois ans pour les millésimés), le domaine procède à l'expulsion du dépôt par dégorgement à la volée (expulsion du dépôt grâce à la pression interne lorsque la capsule est retirée manuellement). 

Dégustation : Une belle robe jaune dorée pâle aux reflets rosés, des bulles très fines, un nez d'une belle complexité aromatique de pêches bien mûres, de compote de pommes et d'épices. En bouche, une belle structure avec une fraîcheur bien équilibrée sur des notes de poires, de brioches et de noix. Une vinification dont seul Bollinger détient le secret avec ses vins de réserve vieux parfois de plus de 15 ans...