Champagne Charles Heidsieck Rosé - jecreemacave Agrandir l'image

Charles Heidsieck Rosé Réserve

Champagne Charles Heidsieck

Neuf

Le rosé réserve, de la puissance et du style.

Plus de détails

11 Produits

51,00 €

  • Livraison offerte dès 250 € d'achats
  • Votre conseiller au 04 90 76 86 74
  • Paiement sécurisé

Détails

labelagriculture traditionnelle
couleurrosé
contenance75 cl

En savoir plus

Histoire : Quand Charles Heidsieck part, champagne en main, à la conquête de l’Amérique en 1852, il se fait le digne héritier de son aïeul Florens-Louis Heidsieck, connu pour avoir devancé à cheval les troupes de Napoléon 1er en Russie en 1811, avec en main, caisses de champagne et carnet de commande, afin de célébrer une éventuelle victoire.

Dès son premier voyage, il mesure l’immense potentiel du marché américain. Dès lors, il n’a de cesse de faire parler de lui et de se faire une place en vue dans la haute société américaine du 19e siècle qu’il subjugue par son aisance, son élégance et son éducation aristocratique. Ce dandy quelque peu fougueux a le verbe haut et libre pour vanter son champagne. Sa brillante éloquence force l’admiration. Il prend soin d’attirer de nombreux journalistes dans son sillage et ses déplacements sont commentés par la presse tandis que la jet-set l’adule et s’arrache son champagne. L’histoire retient que Charles Heidsieck a popularisé le champagne aux Etats-Unis au point qu’on l’y surnomme « Champagne Charlie ». Mais en 1861, la guerre de Sécession fait rage et Heidsieck se retrouve en prison, soupçonné d’espionnage au profit du gouvernement français et de la confédération. Sa notoriété est telle que son emprisonnement devient vite un incident diplomatique international entre les Etats-Unis et la France.

De nombreux diplomates interviennent en sa faveur ainsi que le couple impérial Napoléon III et son épouse Eugénie qui sollicitent sa libération auprès d’Abraham Lincoln. Libéré en novembre 1862, Charles Heidsieck rentre en France affaibli et ruiné. Mais très vite, il remonte une autre affaire « Charles Heidsieck et Cie ». Un financement opportun lui arrive grâce à l’obtention de titres de propriétés pour des terrains situés à Denver qui deviendra l’une des plus grosses villes de l’ouest américain lors de la « ruée vers l’or » attirant des aventuriers du monde entier. La vente de ces terrains règle ses dettes et relance sa maison qui sera l’une des plus prestigieuses de Champagne. Le voilà parti cette fois-ci en Belgique et en Angleterre. Son champagne est remarqué dans les Expositions Universelles et ses bouteilles trônent sur les tablées royales.

Depuis 2011 la famille Descours (chaussures Weston) est propriétaire des deux Maisons Heidsieck.

Charles Heidsieck est connu aujourd’hui pour sa production de champagne détonnant avec le brut réserve, le rosé réserve, brut millésime 2005, rosé millésimé 2006 puis le blanc des millénaires 1995.

Terroir : Le sol et le sous-sol du domaine Champagne Charles Heidsieck sont composés dans des proportions variables de craie du Campanien, de calcaires durs épais, de graviers de craie, d'argiles du Sparnacien, de marnes du Lutétien et de craie à Bélemnites.

Vinification :  Pour vinifier ses raisins, le domaine Champagne Charles Heidsieck applique la méthode de vinification champenoise. Des cuves inox thermorégulées sont utilisées pour effectuer la vinification. Le domaine pratique la fermentation malo-lactique pour les cuvées des vins blancs. Après la prise de mousse, un dépôt se forme dans les bouteilles. Pour le retirer progressivement, le domaine a recours au remuage manuel sur pupitre en bois mais aussi en fonction des cuvées de façon mécanique par gyropalette. Ensuite, après un vieillissement sur lattes obligatoire pour les champagnes (allant de un an à trois ans pour les millésimés), le domaine procède à l'expulsion du dépôt par dégorgement à la glace (on plonge le col de la bouteille dans une solution à environ -20°).

Cépages : 80% Vins de l’année : Pinot Noir, Pinot Meunier, Chardonnay (1/3 de chaque) et 20% vins de réserve : Pinot Noir et Chardonnay (50% de chaque).

Dégustation : Ce champagne dévoile une teinte "rose poudrée", aux reflets d'églantine. Des bulles fines et délicates grâce à une maturation allant au-delà de 36 mois. Le nez est tendre, complexe. Les premiers arômes nous rappellent la confiture de fraise "maison" façon "grand-mère", avec quelques notes de pêche de vigne. On devine ensuite des notes chaleureuses de pain d'épices et de cannelle. La bouche est gourmande, affirmée, profonde. C'est un régal, avec une image gourmande qui nous vient en tête : le sabayon de fraises, framboises et mûres et l'onctuosité de la crème fouettée.