Champagne Drappier Carte d Or - jecreemacave.com Agrandir l'image

Drappier Carte d'Or

Champagne Drappier

Neuf

La cuvée Carte d'Or, l'expression même du style Drappier appuyé fortement sur le pinot noir, d'une grande richesse aromatique.

Plus de détails

130 Produits

26,00 €

  • Livraison offerte dès 250 € d'achats
  • Votre conseiller au 04 90 76 86 74
  • Paiement sécurisé

Détails

labelagriculture raisonnée
couleurblanc
contenance75 cl

En savoir plus

Histoire : Autrefois occupé par les moines cisterciens de Clairvaux, le siège de la maison comprend de magnifiques caves voûtées du XIIe siècle. L’histoire de la Famille Drappier débute au XVIIe siècle, à la naissance de Rémy Drappier en 1604, qui devient marchand drapier à Reims. Il faut attendre 1808 pour que l’un des ancêtres de la maison, François, s’installe à Urville et commence à exploiter un vignoble qui s’étend aujourd’hui sur 55 hectares, sans compter les contrats-associations dans la Côte des Bar, la montagne de Reims et la Côte des Blancs.

Au début des années 1930, c’est un sacré chamboulement qui fait jaser dans la région... Il est vrai que le successeur de l’époque, Georges Collot, grand-père maternel de Michel, l’actuel dirigeant de la maison, décide le premier de replanter le Pinot Noir dans le canton. Sa décision soulève des moqueries, des sourires. On le surnomme même le « Père Pinot ». Ce cépage représente désormais 70% du vignoble Drappier et plus de trois quarts de l’encépagement du terroir communal… L’histoire montre aujourd’hui qui avait, à l’époque raison et aujourd’hui encore…

En 1952, André et Micheline Drappier lancent la cuvée Carte d’Or avec son étiquette jaune reconnaissable. Une évocation de la gelée de coing, fruit jaune dont on retrouve quelques notes aromatiques dans chaque bouteille. Après le gel historique de 1957 (récolte détruite à 95%), André introduit le Pinot Meunier, plus résistant aux froids printaniers.

C’est pourtant une cuvée Drappier 100 % Pinot Noir qui séduira le Général de Gaulle en 1965 pour sa consommation personnelle et familiale à Colombey-les-deux-Eglises.

En 1968, Micheline eu l’idée d’un Champagne Rosé. Il sera, dit-elle, 100% Pinot Noir lui aussi, et en bouteille blanche, une touche féminine encore très rare à cette époque.

Quarante ans plus tard le Drappier Rosé connaît un vrai succès qui l’a conduit à l’Elysée.

Depuis 1979, Michel Drappier maîtrise les vinifications tandis qu’André, fort de ses 65 vendanges, garde un œil avisé sur le vignoble qui couvre aujourd’hui mille « hommées » (55 hectares) en propriété et 50 hectares en contrats associés. En 1988, de profondes caves creusées dans la craie de Reims sous Napoléon III, rejoignent la propriété familiale pour abriter les grandes cuvées. Depuis, trois jeunes « bourgeons » nés de Michel et Sylvie, Charline en 1989, Hugo en 1991 et Antoine en 1996 représentent la huitième génération sur le domaine. Deux cents ans d’aléas climatiques et économiques n’ont pas altéré la passion qui anime une famille champenoise enracinée dans cette terre mille fois travaillée.

Terroir : Les vignes bénéficient d'un climat océanique modéré et d'un climat continental dégradé. Le terroir qu'exploite le domaine Champagne Drappier est essentiellement composé, dans des quantités plus ou moins grandes et éparses, de calcaires du Kimméridgien (Côte des Bar), d'argiles, de plaquettes de calcaires durs, de marnes du Kimméridgien (Côte des Bar), de craie du Campanien (Côte des Blancs), de calcaires durs épais (Côte des Blancs), de graviers de craie (Côte des Blancs), d'argiles du Sparnacien, de marnes du Lutétien, de craie à Bélemnites (Côte des Blancs), d'argile à lignite (Montagne de Reims), de marnes vertes, de calcaires du Bartonien (Montagne de Reims), de calcaires du Ludien (Montagne de Reims), de sables et de silex (Montagne de Reims Nord-Est).

Vinification :  Seuls les jus de première presse -les cuvées - sont utilisés. Pressoirs mécaniques à faible pression. Utilisation de la gravité afin d’éviter les pompages ce qui évite l’oxydation. Débourbage naturel. Fermentation alcoolique durant environ 2 semaines à basse température puis fermentation malolactique naturelle et complète. Pas de de filtration. Utilisation minimale du soufre.

5 % des vins sont élevés en foudre durant 1 an pour enrichir la cuvée

Cépages : 75 % Pinot Noir, 15 % Chardonnay, 10 % Meunier.

Dégustation : La cuvée Carte d’Or s’ouvre sur des arômes de fruits à noyau telle la pêche blanche de vignes. Une touche épicée annonce une bouche puissante et complexe. Un Champagne vineux et d’une belle complexité avec une touche de gelée de coing caractéristique.