Champagne Duval Leroy Femme de Champagne - jecreemacave.com Agrandir l'image

Duval Leroy Femme de Champagne 2000

Champagne Duval Leroy

Neuf

Né du travail d’orfèvre de Carol Duval-Leroy et de Sandrine Logette-Jardin, sa chef de caves, le flacon aux courbes harmonieuses préserve les charmes d’un grand champagne, doré comme un bijou et suave comme un parfum, qui séduira les plus fins esthètes..

Plus de détails

1 Article

Attention : dernières pièces disponibles !

92,00 €

  • Livraison offerte dès 250 € d'achats
  • Votre conseiller au 04 90 76 86 74
  • Paiement sécurisé

Détails

labelagriculture traditionnelle
couleurblanc
contenance75 cl

En savoir plus

Histoire : En 1859, il n'existe pas de classement officiel des crus de la Champagne mais leur renommée est établie. Armand Edouard Leroy s'associe au vigneron Jules Duval pour produire et commercialiser du champagne. Henri Jules Duval, fils de Jules épouse Louise Eugénie Leroy, fille d'Edouard. De ce mariage naît, en 1886, Raymond. La Maison Duval-Leroy profite de la vague des Expositions Universelles pour se faire connaître à travers toute l’Europe et aux États-Unis. À Barcelone, en 1888, le champagne Duval-Leroy remporte la médaille d’honneur du concours international des vins. Il est également remarqué les années suivantes à Monaco, Paris et Moscou.

En 1911, l’échelle des crus de champagne est pour la première fois officialisée. Raymond Duval-Leroy qui a succédé à son père à la tête de la maison en 1908, met aussitôt sur le marché une cuvée « fleur de champagne premier cru issue exclusivement de Grands Crus et Premiers Crus.

Les deux guerres mondiales ravagent les vignobles. Sous l’occupation, la production tombe de cent mille à vingt-cinq mille bouteilles. À la Libération, la production et le replantage commence. De grandes sections de la Montagne de Reims sont défrichées, débarrassées de leurs cailloux et lissées pour recevoir la vigne. En 1950 Charles Roger succède à son père. Conservant une gestion familiale, son dynamisme permet l’accroissement des expéditions de la marque et une modernisation des outils de travail. Il réalise progressivement son ambition de posséder un important vignoble servant de base aux approvisionnements de sa maison.

La maison Duval-Leroy cultive deux cents hectares de vignes plantées essentiellement en cépage chardonnay sur des parcelles classées « grand cru » ou « premier cru ». En 1985, son fils, Jean Charles Duval-Leroy prend les commandes de la maison. La concurrence des vins américains oblige à un effort supplémentaire sur la qualité qui se traduit par la rénovation du chai puis par l’élaboration d’une nouvelle cuvée de prestige. Jean Charles meurt en 1991, à 39 ans. Sa femme reprend la maison Duval-Leroy. Sa première décision est de nommer la nouvelle cuvée de prestige « Femme de champagne ». Réservée aux années exceptionnelles, elle se compose de 85% de chardonnay et 15% de pinots noir, 100% issus de Grands Crus. En 1994, l’entreprise devient la première maison de vin au Monde à bénéficier de la certification ISO 9002.

En 2009, Duval-Leroy célèbre son cent-cinquantième anniversaire. Carol Duval-Leroy s’est attachée à préparer la transmission de l’entreprise à ses fils. Julien occupe les fonctions de secrétaire général depuis 2010 ; Charles s’occupe du marketing et de la communication ; Louis est responsable des relations publiques ; Édouard, né d’un premier mariage, s’est installé à Shanghai comme importateur de vins et spiritueux et représentant exclusif de la marque Duval-Leroy en Chine.

Terroir : Le terroir qu'exploite le domaine Champagne Duval-Leroy est essentiellement composé, dans des quantités plus ou moins grandes et éparses, de craie du Campanien, de calcaires durs épais et de graviers de craie.

Culture de la vigne : Depuis le début des années 1990, la maison Duval-Leroy pratique une agriculture raisonnée soucieuse de développement durable. Elle intègre la protection de l’environnement et la préservation des ressources naturelles dans la conduite de son vignoble ainsi que dans ses méthodes de vinification. La Maison Duval-Leroy combat l’érosion des sols par l'enherbement et un couvert hivernal. Elle entretient les niches écologiques en favorisant le développement des auxiliaires naturels de la vigne. Elle révise ses méthodes de travail pour diminuer le recours aux herbicides et aux produits phytosanitaires. Au cours des douze dernières années, cet usage a été réduit de 50%. Le domaine investit dans les énergies renouvelables et le recyclage. Des panneaux voltaïques assurent l’alimentation électrique de la salle des fûts et des espaces de réception et dégustation. Un mur végétal accueille 2 500 plantes et assure à la fois l’isolation phonique et la régulation thermique. L’eau, poste particulièrement lourd dans le fonctionnement d’une entreprise vinicole, est systématiquement recyclée pour réaliser une économie de 30% sur la consommation, grâce également à une récupération des eaux de pluie. Une politique de gestion des déchets évite les rejets en milieu naturel.

Vinification : Le domaine Champagne Duval-Leroy a recours à la méthode de vinification de type champenoise. Les raisins sont alors vinifiés dans des cuves inox thermorégulées. Le domaine procède à une vinification sous-bois dans des fûts de chêne pour tout ou partie des cuvées qu'il élabore. Pour l'élaboration des vins blancs, une fermentation malolactique est effectuée. Le remuage des bouteilles (pour permettre aux vins de retrouver leur limpidité après la champagnisation) est à la fois mécanique par « gyropalette » et artisanal sur pupitre à la main. Après le remuage et un vieillissement sur lattes (obligatoire pour les champagnes), il est nécessaire d'évacuer le dépôt qui s'est accumulé dans la bouteille an niveau du goulot. Le domaine effectue alors un dégorgement à la glace (on plonge le col de la bouteille dans une solution à environ -20°).

Cépages : Chardonnay et Pinot Noir.

Dégustation : Sa couleur jaune dorée porte de fins traits de bulles qui dévoilent des notes complexes d’une vive maturité : brioche, vanille et arômes boisés alternant avec les agrumes tels que citron et mandarine. A la fine attaque de bouche succède un toucher soyeux et tramé à la persistance infinie. Avec "Femme de Champagne", la Maison ouvre ses portes à une dégustation inoubliable.